Secrets de fabrication : Réflexion autour du chapitre 1 (1/2)

Il n’est pas évident de commencer une histoire, surtout lorsqu’on a une énorme saga à raconter. À ce titre, le tome 1 du Mercenaire d’Argent, dans sa globalité, a été un véritable défi pour moi et je suis très content d’être parvenu à faire le tri entre les informations qui devaient être racontées et celles qui pouvaient attendre. En effet, le tome 1 devait être une introduction à la véritable histoire du Mercenaire d’Argent : facile à comprendre, tout en étant assez fouillé et original pour intriguer, et pas trop long. J’estime que le principal conflit interviendra au tome 4. Quand ce n’était encore qu’un manga, au tout début, je commençais l’intrigue dominante directement. J’avais un premier chapitre où je présentais Yorah, un jeune garçon qui avait des visions de lui en train de combattre. C’était très basique. Puis j’ai eu l’idée que ces visions soient celles d’un autre personnage, Adek. À partir de là j’ai imaginé toute une histoire en parallèle, à propos de l’origine de ces visions, d’Adek… Les visions sont devenues un chapitre à part entière, puis j’enchaînais avec l’histoire de Yorah… Encore plus tard, Yorah est devenu un être maudit, un Porteur d’Ayam, et toujours dans l’optique de mieux présenter le concept, j’ai encore redémarré mon manga d’une manière différente, en envoyant Yorah dans un temple sacré. Une histoire que vous pourrez suivre (attention exclu) dans le tome 2, même si je l’ai adaptée. Quand je suis passé au format roman, il m’est à nouveau apparu nécessaire de changer la façon de démarrer l’histoire, pour simplifier le nombre d’informations données aux lecteurs. Et c’est ainsi que j’ai imaginé l’intrigue des enlèvements. Celle-ci est plus simple que celle que je raconterai dans le tome 2, qui introduit beaucoup d’éléments « mythologiques ». Les enlèvements donnaient un but précis et facile à comprendre, tout en me permettant d’introduire mon concept (Yorah a des visions de la vie d’un autre) et quelques éléments mythologiques du monde de Terre sous Lunes, ainsi qu’une rencontre fondamentale pour Yorah (mais chut). La grande majorité des personnages et lieux rencontrés, je les ai imaginés récemment, uniquement lors de la réécriture pour le tome 1 roman. D’ailleurs, même si ça fait très longtemps que j’ai créé les Lumineux, je suis content de l’histoire de Dalsen et Niec, imaginée sur le tard. Je la trouve touchante. Bon je parle, je parle et je n’ai toujours pas abordé le premier chapitre dans l’état où il est actuellement. Ce sera pour la prochaine fois ! A++

#secretsdefabrication #lemercenairedargent #romanheroicfantasy #romanfantasy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.